Groupement d'éleveurs de porc du Sud-Ouest - FIPSO - Corinne et Joël Ferrand

éleveurs de porcs fermiers à Vidou , Hautes-pyrénnées (65) Frais d'Ici de L'Isle-Jourdain      Sélectionner ce magasin

« Ce qui nous plait dans notre métier, c'est l'indépendance, la tradition familiale et la fierté de produire de manière raisonnée et dans le respect de l'environnement »

A Vidou, un petit village de 90 habitants, Joël Ferrand en 1987 se lance dans l’aventure familiale en reprenant l’exploitation agricole de son père accompagné de sa femme Corinne. Depuis 2010, le couple a fait le choix de changer leurs méthodes d'élevage et de basculer vers la production de porc fermier. Ils produisent chaque année environ 1200 porcs fermiers élevé en pleins air Label Rouge et 4000 porcs en filière soja non OGM et IGP Sud-Ouest.

Joël Ferrand est également le président de la coopérative FIPSO. Cette association de producteurs regroupe près de 300 éleveurs de porcs du Sud-Ouest. L’histoire de FIPSO a démarré en 1965, dans les départements des Hautes-Pyrénées et du Gers lorsque des éleveurs se regroupèrent en Coopérative pour commercialiser leurs animaux, et notamment leurs porcelets. Des bureaux furent installés initialement dans la petite bourgade de Masseube puis à Trie-sur-Baïse, village célèbre à l’époque pour son marché aux porcelets et pour son Festival du cri du cochon. Se regrouper dans une Coopérative permettait aux éleveurs de mieux négocier les prix de leurs porcelets vis-à-vis des marchands, mais aussi de fédérer des moyens humains et financiers pour concevoir et développer des bâtiments d’élevage plus performants, permettant ainsi d’engraisser les porcs dans le Sud-Ouest plutôt que de laisser à d’autres la création de valeur ajoutée.

Ses secrets de fabrication

Le groupement perpétue l'élevage des porcs, nés, élevés et nourris avec une alimentation 100% végétale du Sud-Ouest. Le groupement sélectionne les meilleures carcasses pour garantir une qualité de viande.
Afin de garantir une viande de qualité, Joël alimente ses porcs avec du blé et du maïs produits sur l’exploitation. Les porcs que Joël élève sont plus lourds que les porcs standards. Ils en résultent des critères organoleptiques supérieures sur les critères de jutosité, tendreté et de flaveur.

Ses conseils

Idée de recette:
Ingrédients
• 800 g d’échine coupée en petits morceaux • 100 g de pois gourmands
• 2 carottes
• 2 petits oignons
• 1 poivron rouge
• 1 poivron vert
• 3 cl d’huile d’olive
• 2 pincées de sucre
• 1 c. à soupe de graines de
carvi ou de curry (facultatif)

Saisissez les morceaux d’échine à l’huile d’olive dans un wok ou dans une poêle. Ajoutez les petits oignons, le sucre et éventuellement le carvi. Mélangez bien à feu vif puis baissez le feu.
Laissez mijoter 10 minutes.
Pendant ce temps épluchez les légumes, cuisez les pois gourmands et les carottes en rondelles 3 minutes dans l’eau bouillante. Emincez les poivrons.
Ajoutez tous les légumes à la viande, mélangez puis laissez mijoter encore une dizaine de minutes.